1/5

CAPSULES VIDÉOS

Attention FragÎles produit des vidéos éducatives dans le but de sensibiliser la population aux enjeux environnementaux du territoire madelinot. Suivez notre page Youtube pour visualiser nos prochaines productions.

Les Îles-de-la-Madeleine sont sans contredit un petit paradis pour tout ce qui est plein air, nature, sports nautiques et toutes activités nécessitant le vent comme énergie motrice faisant, entre autres, la joie des adeptes de kitesurf. Depuis quelques années, l’engouement grandissant pour le kitesurf se fait sentir sur l’archipel : de nombreux locaux se sont initiés à ce sport, des cours sont même offerts aux jeunes à la Polyvalente des Îles et une partie de la clientèle touristique choisit la destination principalement pour son offre de sites d’excellente qualité et la diversité de conditions adaptées à tous les niveaux. Tout ceci se traduit par un achalandage soutenu observé sur les plans d’eau et dans les milieux naturels adjacents créant une pression supplémentaire sur la faune et la flore qui y vivent. Cette vidéo réalisée dans le cadre d'un projet financé par la Fondation de la faune du Québec présente certains des éléments à prendre en considération pour mieux accorder nature et voilure ! 

Accorder nature et voilure (2021)

Afin de mieux comprendre comment se forment les belles plages et les dunes des îles de la Madeleine l'équipe d'Attention FragÎles a créé une petite capsule vidéo sur le cycle de vie de nos dunes. Au printemps et à l’été, le vent et les vagues ramènent le sable sur les plages et les dunes. C’est une période de recharge, nécessaire après les mois d’automne et d’hiver qui sont des périodes plus érosives. Les éléments de la nature permettent de former de belles dunes solides et fonctionnelles.

Dynamique dunaire, Îles-de-la-Madeleine (2021)

Quelques par année, les pluviers siffleurs sont de retour sur nos belles plages pour y nicher. Il faut être attentif pour pouvoir les repérer, et ce, non seulement parce que leur plumage leur permet de se camoufler merveilleusement bien entre les galets et les coquillages, mais surtout parce qu’ils se font de plus en plus rares. Au Québec, ce n’est qu’aux Îles maintenant que nous avons la chance de les observer. L’espèce est désignée « en voie de disparition » au Canada et « menacée » au Québec, soient les plus hauts statuts de protection des deux instances gouvernementales. Parce qu’on les aime, parce qu’ils sont tellement craquants surtout quand ils sont tout petits, mais surtout parce que c’est de notre devoir à tous de protéger la biodiversité, notre équipe a concocté une courte capsule vidéo animée pour mieux comprendre les enjeux auxquels les pluviers siffleurs sont confrontés. Si toute notre fière communauté travaille ensemble, on a bon espoir de voir la situation de ces petits bouts de ouate sur deux pattes se rétablir ! 

Le P'tit siffleur - Îles-de-la-Madeleine (2021)

Le Réseau minimal de sentiers de VTT (RMS) a été mis en place et signalisé dans le secteur de la Pointe de l’Est en 2018-2019. L’aménagement des sentiers a été fait en intégrant des préoccupations pour la protection des milieux sensibles et des habitats fauniques et est le résultat de quatre années de travail et de concertation avec les partenaires du Comité de travail de la Pointe-de-l’Est et les utilisateurs du secteur. Aujourd’hui, nous sommes fiers de vous partager cette courte vidéo explicative sur le RMS, ses conditions d’utilisations ainsi que le fabuleux secteur qu’est la Pointe-de-l’Est !

IMPORTANT : Afin de bénéficier encore longtemps et de protéger ce milieu unique et exceptionnel, de même que les espèces qui y vivent, nous vous rappelons :

  • de respecter les aménagements ;

  • de demeurer dans les sentiers ;

  • que le RMS est avant tout un sentier utilitaire, et non récréatif, mis en place en grande partie sur des territoires protégés pour répondre à des besoins de protection des habitats tout en répondant aux besoins essentiels des utilisateurs ;

  • que tous les règlements des territoires protégés s’appliquent (réserve nationale de faune de la Pointe-de-l’Est et refuge faunique de la Pointe-de-l’Est) ;

  • que la circulation annuelle y est seulement permise dans les sentiers identifiés par les flèches bleues et qu’un sentier annuel ne veut pas dire qu’il soit praticable à l’année. Si les conditions de sentiers ne sont pas bonnes (ex. : accumulation abondante d’eau, de sable ou de neige), SVP, rebroussez chemin et n’en créez pas un nouveau! Les autres couleurs de sentiers demandent d’obtenir des permis ou des autorisations spécifiques.

  • que lorsque vous circulez dans le secteur, il est essentiel de respecter les panneaux, l’affichage, les infrastructures et les aménagements en place ;

  • d’être respectueux envers les utilisateurs, les habitats et la faune ;

  • d’être prudents.

Le Comité de travail de la Pointe-de-l’Est, actif jusqu’en 2019, regroupaient les membres suivants : la Municipalité de Grosse Ile, le Comité de gestion de la Pointe-de-l’Est,  la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine (Municipalité des Îles-de-la-Madeleine), Environnement et Changement climatique Canada, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Auberge la Salicorne, le Comité ZIP des Îles, la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine, Nature Conservancy of Canada / Conservation de la nature Canada, Université de Moncton, Géo Littoral consultants et Attention FragÎles. Un Comité de suivi du RMS a pris la relève du Comité de travail de la Pointe-de-l’Est et son rôle est de s’assurer de la gestion intégrée et de la pérennité du RMS par la concertation entre les gestionnaires de territoires et les représentants locaux. Merci aux principaux partenaires financiers qui ont rendu possible plusieurs actions et travaux du côté de la Pointe de l'Est, Environnement et Changement climatique Canada ainsi que la Fondation de la faune du Québec.

Réseau minimal de sentier de VTT (2021)

Ce petit vidéo d’information et de sensibilisation a été conçu afin de démontrer la complexité de gérer les matières résiduelles lorsque l’on vit sur une île ... 

Où vont nos déchets? La gestion des matières résiduelles aux Îles de la Madeleine (2019)

Suite au passage de Dorian, les impacts sont nombreux, certes, mais les Madelinots forment une communauté forte et résiliente. Cette fois encore, ils sauront relever leurs manches ensemble pour faire face à ces épreuves. Pour souligner de façon humoristique les contrecoups de Dorian, mais sourtout notre capacité collective à s'en remettre, et parce qu'aux Îles, la musique réchauffe les coeurs et réunit les gens, l'équipe d'Attention FragÎles et de la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine se sont laissé insuffler quelques paroles sur l'air de... Le vent nous portera (Noir Désir, Charbonniers de l'Enfer). 

Dorian l'emportera pas ! (2019)

Cette vidéo réalisée dans le cadre de la consultation du BAPE sur l'Île Brion a servi de support visuel lors de la présentation d'Attention FragÎles concernant les enjeux entourant la population du Phoque gris (Halichoerus grypus) de l'île. 

Réserve écologique de l'Île Brion (2018)

Ces quatre capsules vidéo ont été réalisées dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur les espèces en péril initiée par le Club VTT des Îles de la Madeleine Inc. en collaboration avec Attention FragÎles. La campagne s’inscrivait parmi les nouvelles orientations du Club VTT des Îles de la Madeleine Incdepuis quelques années et démontre la volonté des membres de pratiquer leur activité en harmonie avec la préservation de la biodiversité. La campagne porte sur quatre espèces en péril présentes sur le territoire madelinot: le grèbe esclavon, le pluvier siffleur, la sterne de Dougall et l’aster du golfe Saint-Laurent. Cette campagne vise à faire connaître les différentes espèces aux utilisateurs de VTT, aux autres groupes d'utilisateurs ainsi qu'à l’ensemble de la population.

Campagne de sensibilisation sur les espèces en péril (2015)