Hareng salé et sirop de grand thé : les remèdes d'en premier des Îles-de-la-Madeleine

couverture-hareng« Sur le chemin d’à ras la maison, y’avait tout l’temps une barrière, un clayon, pour pas qu’les animaux sortent pis rentrent là, pis là ben moi j’ai djompé en bas d’la charrette, pis là… ah! Tordu le pied. What a mal! J’ai rentré su’une patte. Ma mère a dit : “Reste faire.” Elle a été chercher un hareng, salé. Elle l’a fendu en deux. Elle a mis un côté là pis un côté là pis elle a pris une strapp, machine, pis elle l’a entortillée là d’même. Pis au bout d’à peu près une dizaine de jours, je trottais avec. »
Les pages de Hareng salé et sirop de grant thé ont été tricotées à partir des récits de 102 femmes et hommes de tous les cantons des Îles-de-la-Madeleine, francophones et anglophones âgés de 57 à 97 ans. Cet ouvrage offre des parcelles de notre histoire commune et se situe entre le récit ethnographique, le livre de recettes et le répertoire de plantes et produits médicinaux. C’est un monde que nous ont raconté nos aînés, tous issus d’une génération à la croisée des chemins entre la médecine populaire d’en premier et celle qui se modernise sans cesse.

Auteur : Stéphanie Arseneau Bussières
 
Publié aux éditions la Morue verte
Format : 7,5'' x 9,5''  |  168 pages
Date de parution : juin 2012
Prix : 21$, à nos bureaux
ISBN : 978-2-9811958-3-8