Le tourisme responsable aux Îles de la Madeleine

Les Îles abritent des milieux naturels d’une très rare richesse. Les dunes, la mer et les plans d’eau intérieurs font la joie des amateurs de plein air, de nature et d’aventure. Exceptionnelles à plusieurs égards, elles sont aussi d’une grande fragilité. Pour en prendre soin, il suffit de bien les connaître.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE PROGRAMME DE FORMATION SUR LES MILIEUX NATURELS,
TÉLÉCHARGER NOS DOCUMENTS D'INFORMATION OU VOUS INSCRIRE À UNE FORMATION,
cliquez ici.

Quelques idées pour préserver les Îles


1. Les dunes de sable protègent l’archipel des assauts de la mer, du vent et du sable.

La plante qui colonise les dunes, nommée Ammophile à ligule courte ou foin de dune, maintient la dune dans sa forme et la renforce. L’ammophile est très sensible au piétinement. Dès qu’un sentier se forme, elle meurt et le sable se remet en mouvement.

  1. Utiliser les passerelles et les sentiers balisés pour accéder à la plage.
  2. Utiliser les stationnements officiels donnant accès aux plages.
  3. Éviter de circuler sur la dune en véhicule motorisé.
  4. Participer aux efforts de restauration des dunes réalisés sur l'archipel.

2. Les Îles se ravitaillent en eau à même la nappe souterraine, seule source d'eau potable sur l'archipel.

Le surpompage en période de pointe crée un vide dans les nappes souterraines qui permet à l'eau de mer de s'y infiltrer abondamment. Une fois la nappe contaminée par l'eau salée, elle devient inutilisable pour de nombreuses années.

  1. Limiter, lorsque possible, la consommation d'eau potable en période estivale [voir la rubrique eau potable].
  2. Encourager les entreprises qui prennent soin de la ressource (utilisent des chasses d'eau à faible débit, recyclent les eaux grises, récupèrent l'eau de pluie, etc.).

3. Les Îles fournissent un habitat essentiel à une diversité impressionnante d'animaux marins, de plantes et d'oiseaux.

Ces animaux et ces plantes contribuent à la qualité de vie des insulaires et des visiteurs en permettant la pratique d'activités telles que la récolte de mollusques, l'ornithologie, la chasse à la sauvagine, la pêche sportive et la récolte de petits fruits.

  1. Remettre à l'eau les mollusques et les poissons qui sont de taille inférieure à la taille légale de capture.
  2. Pêcher les mollusques dans les zones ouvertes à la cueillette.
  3. S'informer au sujet des espèces en péril présentes aux Îles.
  4. Garder les chiens en laisse.
  5. Observer les oiseaux à distance, surtout en période de nidification.
  6. Éviter de nourrir les animaux sauvages.
  7. Éviter d'introduire des espèces provenant de l'extérieur.
  8. Encourager les entreprises qui prennent soin de la faune et de la flore.

4. Le tri à la source des matières résiduelles fait maintenant partie des habitudes de vie des Madelinots.

Partout, vous trouverez un bac vert pour disposer de vos matières recyclables, un bac brun pour vos matières compostables et un bac noir pour vos déchets.

  1. S'informer à la Municipalité sur les particularités du tri aux Îles de la Madeleine.
  2. Lors des excursions en nature, rapporter tous les déchets, même les matières organiques, dans les poubelles publiques.
  3. Contribuer aux efforts de nettoyage des plages réalisés annuellement.

5. L'énergie qui alimente les Îles provient des centrale thermique de Cap-aux-Meules et de l'Île d'Entrée.

Ces centrales utilisent en moyenne 40 millions de litres de mazout par année. La combustion du mazout produit des tonnes de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

  1. Limiter, lorsque possible, sa consommation d'énergie électrique [voir la rubrique énergie].
  2. Encourager les entreprises madeliniennes qui veillent à limiter leur consommation d'énergie.

6. Les plans d'eau intérieurs et les milieux humides sont indispensables pour l'archipel.

Habitats riches en biodiversité végétale, ils font office d'abris, de garde-manger et de pouponnière pour la faune ailée et plusieurs espèces de poissons. Les milieux humides contribuent à alimenter la nappe phréatique en eau potable et à améliorer la qualité de l'eau potable en la filtrant et en retenant les polluants.

  1. Préserver les berges en stationnant son véhicule dans les aires aménagées à cette fin ou au bord des routes.
  2. Utiliser les rampes de mise à l'eau existantes pour accéder aux plans d'eau intérieurs.
  3. Utiliser les sentiers existants pour circuler dans les milieux humides.
  4. Être vigilant lors de la mise à l'eau des embarcations afin de ne pas déraciner les plantes qui colonisent parfois les plans d'eau peu profonds.

Liens pour aller plus loin

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4

>   Utiliser les passerelles et les sentiers balisés pour accéder à la plage.

>   Utiliser les stationnements officiels donnant accès aux plages.

>   Éviter de circuler sur la dune en véhicule motorisé.

Participer aux efforts de restauration des dunes réalisés sur l’archipel.