Old Harry : la Coalition Saint-Laurent dénonce l'incohérence du ministre Kent

Îles-de-la-Madeleine, 16 août 2011 – La Coalition Saint-Laurent dénonce l'incohérence du ministre de l'Environnement M. Peter Kent qui commande de mettre à jour l'évaluation environnementale stratégique (ÉES) sur le développement pétrolier dans la partie terre-neuvienne du golfe, sans toutefois mettre un frein au projet de forage sur le site d'Old Harry. Une évaluation environnementale stratégique doit permettre d'évaluer la pertinence d'ouvrir un secteur à l'exploration pétrolière. La logique exige donc d'interrompre les projets en cours jusqu'à ce que les conclusions de l'ÉES soient connues.

Selon la Coalition Saint-Laurent, cette décision démontre toute l'incohérence des décisions politiques face à l'avenir du golfe et discrédite le processus d'ÉES. « Comment peut-on décider de mettre en place un processus d'évaluation environnementale stratégique, et permettre en même temps à un projet de forage exploratoire de suivre son cours? Un moratoire doit être décrété sans délai jusqu'au terme du processus de l'ÉES qui sera menée du côté de Terre-Neuve, tout comme celui au Québec qui ne peut être levé avant les conclusions de l'ÉES », d'affirmer Danielle Giroux, présidente d'Attention FragÎles et porte-parole de la Coalition.

Devant l'imminence d'un forage sur le site d'Old Harry, la Coalition Saint-Laurent, à l'instar de très nombreux intervenants, notamment l'Office Canada-Terre-Neuve des hydrocarbures extracôtiers, réclamait une commission d'examen impartiale afin de répondre aux nombreuses préoccupations des communautés côtières à l'égard du développement potentiel de l'industrie gazière et pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent.

Le ministre Kent, qui a refusé de mettre sur pied une commission d'examen, a néanmoins reconnu l'importance des préoccupations des communautés côtières face au projet Old Harry et au développement de l'industrie pétrolière dans le golfe. À ce titre, il recommande que soit mise à jour l'ÉES réalisée par Terre-Neuve-et-Labrador en 2007 sur sa partie du golfe du Saint-Laurent et que soit mise à contribution celle que mène actuellement le Québec de son côté. Mais de cette façon, il perpétue la vision fragmentée du golfe alors que les problèmes environnementaux et la pollution ne reconnaissent pas les frontières et peuvent toucher les cinq provinces côtières.

« Comment seront coordonnées l'ÉES terre-neuvienne promise par Kent et l'ÉES menée présentement par le Québec? À quand une véritable ÉES tenant compte de l'impact cumulatif de cette industrie sur l'ensemble du golfe? Est-ce que les consultations publiques approfondies promises par le ministre Kent permettront d'entendre les préoccupations exprimées par l'ensemble des communautés côtières du golfe? La démarche proposée par le ministre Kent laisse de nombreuses questions sans réponses qui seront déterminantes pour la crédibilité de l'ensemble de la démarche », d'expliquer Sylvain Archambault de la SNAP Québec.

Rappelons que la compagnie Corridor Resources Inc. procède actuellement à une étude d'impact pour le projet Old Harry et compte réaliser un premier forage exploratoire dès 2012.

– 30 –

La Coalition Saint-Laurent regroupe 60 organismes et associations issus de secteurs économiques variés et plus de 2600 individus. Les membres de la Coalition demandent que soit décrété un moratoire sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans l'ensemble du golfe du Saint-Laurent.

Sources :

Danielle Giroux, Porte-parole de la Coalition Saint-Laurent (entrevues en français)
Présidente, Attention FragÎles418-986-6644 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">/ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.coalitionsaintlaurent.ca/

Manon Dubois, Spécialiste des communications
Fondation David Suzuki
514-679-0821 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christian Simard, directeur général
Nature Québec
418-648-2104 x2071 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sylvain Archambault, responsable aires protégées et utilisation du territoire
Société pour la nature et les parcs du Canada, section Québec (SNAP Québec)
418-686-1854 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.