Projet Old Harry

Le ministre fédéral de l'Environnement doit tenir compte de la recommandation de l'Office de Terre-Neuve et référer le projet à une commission d'examen

Îles-de-la-Madeleine, 14 juin 2011 – La Coalition Saint-Laurent salue la recommandation de l'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador sur les hydrocarbures extracôtiers (l'Office) adressée au ministre fédéral de l'Environnement, M. Peter Kent, demandant que le projet Old Harry soit référé à une commission d'examen fédérale. Le ministre Kent se doit d'être à l'écoute des nombreuses préoccupations exprimées par le public et doit mettre en place, dans les meilleurs délais, une commission d'examen.

La Coalition Saint-Laurent déposera aujourd'hui sa demande de commission d'examen auprès du ministre fédéral de l'Environnement. Elle précise que toutes les communautés côtières doivent être consultées dans le cadre de ce projet et que la portée de l'étude d'impact doit être étendue à l'ensemble du golfe. Une commission d'examen permettrait de mieux saisir les répercussions que pourrait avoir l'implantation de cette nouvelle filière énergétique sur l'ensemble du golfe du Saint-Laurent et des cinq provinces côtières.

Rappelons que lors du forum interprovincial sur les hydrocarbures qui s'est tenu aux Îles-de-la-Madeleine les 8 et 9 avril derniers, des représentants des collectivités côtières, des gestionnaires municipaux, des représentants d'associations de pêcheurs, de mariculteurs, ainsi que d'associations touristiques et environnementales, ont réclamé une commission d'examen fédérale concernant la demande de forage exploratoire, déposée par Corridor Resources Inc., pour le gisement potentiel Old Harry. Depuis, de nombreux groupes ont officiellement déposé une demande de commission d'examen, notamment le conseil d'agglomération des Îles-de-la-Madeleine et la Fédération Québécoise des Municipalités.

« Une commission d'examen fédérale doit être décrétée par le ministre de l'Environnement si le projet risque d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants, ou si les préoccupations du public le justifient » affirme Danielle Giroux, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent. « Or, dans le cas du projet proposé par Corridor Resources Inc., nous savons que les impacts environnementaux d'un forage exploratoire peuvent être très importants et que de nombreux groupes, autour du golfe, manifestent clairement leurs préoccupations, désirent être consultés et demandent un moratoire pour l'ensemble du golfe » de poursuivre Mme Giroux. Elle souligne notamment qu'un nombre record de 52 mémoires ont été déposés à l'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador sur les hydrocarbures extracôtiers, à l'initiative de communautés côtières préoccupées par ce projet.

La Coalition Saint-Laurent rappelle que le golfe est un système unique au monde et d'une grande fragilité. Certains aspects, comme les impacts environnementaux, ne peuvent être examinés qu'avec une vision globale dépassant les limites administratives et politiques que l'on trace artificiellement.

« Nous demandons aux premiers ministres du Québec, de l'Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador de réclamer officiellement que le projet de forage exploratoire à Old Harry soit soumis à une commission d'examen fédérale, au bénéfice de tous », explique Christian Simard, directeur général de Nature Québec. « Au Québec, nous nous attendons à ce que le gouvernement Charest fasse preuve de cohérence et réclame sans tarder une commission d'examen. Puisque cela s'inscrit non seulement dans les intérêts du Québec, mais va aussi de pair avec la motion adoptée à l'Assemblée nationale » de renchérir M. Simard. Cette motion adoptée à l'unanimité en octobre 2010 exigeait que le gouvernement du Canada, de Terre-Neuve ainsi que l'Office attendent les résultats de l'évaluation environnementale stratégique (ÉES-2) réalisée présentement par le gouvernement du Québec avant d'émettre tout permis de forage pour le site Old Harry, ainsi que de suspendre les autorisations en cours.

La Coalition invite toutes les communautés des cinq provinces bordant le golfe à faire elles aussi la demande d'une commission d'examen auprès du ministre fédéral de l'Environnement.

Rappelons que la compagnie Corridor Resources Inc. procède actuellement à une étude d'impact pour le projet Old Harry et projette de réaliser un premier forage exploratoire dès 2012.

– 30 –

La Coalition Saint-Laurent regroupe 60 organismes et associations issus de secteurs économiques variés et plus de 2400 individus. Les membres de la Coalition demandent que soit décrété un moratoire sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans l'ensemble du golfe du Saint-Laurent.

Sources:

Danielle Giroux
Porte-parole de la Coalition Saint-Laurent (entrevues en français)
Présidente, Attention FragÎles
418-986-6644 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.coalitionsaintlaurent.ca

Manon Dubois, Spécialiste des communications
Fondation David Suzuki
514-679-0821 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christian Simard, directeur général
Nature Québec
418-648-2104 x2071 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sylvain Archambault, responsable aires protégées et utilisation du territoire
Société pour la nature et les parcs du Canada, section Québec
418-686-1854 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.