Projet Old Harry

La Coalition Saint-Laurent partage les inquiétudes des communautés côtières du golfe du Saint-Laurent et appuie leur demande de commission d’examen fédéral

Îles-de-la-Madeleine, 13 avril 2011. Lors du forum interprovincial sur les hydrocarbures qui s'est tenu aux Îles-de-la-Madeleine les 8 et 9 avril, une centaine de représentants des communautés côtières du golfe ont exprimé leurs inquiétudes face à l'arrivée de l'industrie pétrolière dans les eaux du golfe du Saint-Laurent.

 

Devant la précipitation avec laquelle on se lance présentement dans cette nouvelle industrie et considérant les impacts énormes qu'elle pourrait avoir sur les pêcheries, le tourisme et l'environnement, les participants demandent un temps d'arrêt. Rien ne presse et seule une pause salutaire permettra de réfléchir collectivement à la pertinence d'ouvrir le golfe du Saint-Laurent à cette nouvelle industrie.

Les enjeux inconnus sont nombreux et, pour mieux y voir clair, les participants exigeront la tenue d'une commission d'examen fédéral élargie qui se penchera non seulement sur le projet imminent de Old Harry, mais sur les répercussions que cette nouvelle filière énergétique pourrait avoir sur l'ensemble du golfe du Saint-Laurent et des cinq provinces côtières.

Au-delà de ces inquiétudes, les participants ont tenu à rappeler que le Saint-Laurent est un système unique au monde et d'une grande fragilité. Certains aspects, comme les impacts environnementaux, ne peuvent être examinés qu'avec une vision globale dépassant les limites administratives et politiques que l'on trace artificiellement. « Nous sommes très heureux du déroulement du forum et de son dénouement, » affirme la porte-parole de la Coalition Saint-Laurent Danielle Giroux. « Pour nous, les énoncés communs auxquels nous sommes arrivés en fin de forum reflètent le message que la Coalition véhicule déjà depuis longtemps. Nous sommes donc heureux de voir que ce message sera porté par un mouvement plus fort que nous. »

- 30 –

La Coalition Saint-Laurent regroupe 50 organismes et associations issus de secteurs économiques variés et plus de 2000 individus. Les membres de la Coalition demandent que soit décrété un moratoire sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans l'ensemble du golfe du Saint-Laurent.

Sources :

Danielle Giroux
Porte-parole de la Coalition Saint-LaurentPrésidente, Attention FragÎles
418-986-6644 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Manon Dubois, Spécialiste des communications
Fondation David Suzuki
514-679-0821 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Christian Simard, directeur général
Nature Québec
418-648-2104 #2071 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sylvain Archambault, responsable aires protégées et utilisation du territoire
Société pour la nature et les parcs du Canada, section Québec
581-307-7627 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.