Groupes environnementaux, associations et citoyens joignent leurs voix pour demander un moratoire sur lʼexploration et lʼexploitation gazière et pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent

La Coalition Saint-Laurent invite la population à se joindre au mouvement

Îles-de-la-Madeleine, le 4 novembre 2010 – Attention FragÎles, la Fondation David Suzuki, Nature Québec et la SNAP Québec annonçaient aujourdʼhui la création de la Coalition Saint-Laurent. Celle-ci réunit organisations, associations et individus qui demandent aux gouvernements fédéral et provinciaux dʼadopter sans délai un moratoire sur lʼexploration et lʼexploitation gazière et pétrolière pour lʼensemble du golfe du Saint-Laurent.

ADHÉREZ À LA COALITION SAINT-LAURENT EN VISITANT LE SITE www.coalitionsaintlaurent.ca

Selon les membres de la Coalition Saint-Laurent, un moratoire pour le golfe du Saint-Laurent sʼavère essentiel et ce, afin de permettre la mise en place dʼune gestion intégrée des ressources du golfe et une évaluation des risques environnementaux, sociaux et économiques des forages en milieu marin et, ultimement, de consulter lʼensemble des populations côtières concernées. « Avant dʼouvrir la porte à ce type dʼindustrie, il faut, collectivement, se demander si nous sommes prêts à explorer et exploiter le gaz et le pétrole dans le golfe du Saint-Laurent et à en assumer les impacts », affirme Danielle Giroux, présidente dʼAttention FragÎles et porte-parole de la Coalition Saint-Laurent.

La décision dʼune province de sʼengager dans la voie de lʼexploration et de lʼexploitation du gaz et du pétrole aura des impacts sur lʼensemble des activités socio-économiques des cinq provinces de la région, notamment les pêcheries et le tourisme qui dépendent dʼécosystèmes en santé. Ainsi, la Coalition se veut interprovinciale et inclusive. Le golfe du Saint-Laurent constitue un habitat important pour de nombreuses espèces incluant entre autres le rorqual bleu, la tortue luth, le sébaste et la morue franche. Il s'agit également d'une zone côtière habitée qui vit essentiellement du tourisme et des pêcheries.

« Aujourdʼhui, nous invitons tout groupe, alliance, association, municipalité ou citoyen qui se sent interpellé par la santé du golfe et de ses communautés côtières à se joindre à la Coalition Saint-Laurent et à signifier sa volonté aux instances gouvernementales concernées afin quʼelles décrètent sans délai un moratoire sur lʼexploration et lʼexploitation gazière et pétrolière dans lʼensemble du golfe du Saint-Laurent », ajoute Mme Giroux.

Rappelons que le gouvernement du Québec a annoncé il y a un mois sa décision de soustraire l'estuaire du Saint-Laurent à l'exploration et à l'exploitation pétrolière et gazière à la suite de l'évaluation environnementale stratégique (EES) démontrant les impacts négatifs de l'exploitation des hydrocarbures sur les communautés et les écosystèmes de la région. La deuxième partie de lʼEES sera complétée vers la fin 2012 pour la partie du golfe du Saint-Laurent, date à laquelle le moratoire québécois présentement en place pourrait être levé. Lʼestuaire et le golfe du Saint-Laurent étant des écosystèmes intimement liés, il est raisonnable de penser que les mesures applicables pour l'estuaire le seront également pour le golfe.

-30-

Sources :
Coalition Saint-Laurent
Danielle Giroux, porte-parole, présidente Attention FragÎles
418-986-6644
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.coalitionsaintlaurent.ca